стихи

Три стихотворения в переводе на французский

Три стихотворения в переводе на французский



Sergey Karatov (Сергей Каратов) перевод на франц. – Дарья Краюшкина март 2007 г.

И я, наверно, снюсь кому-то

Quelqu’un rкve de moi, с’est, peut-кtre,
Celui qui йtait mon copain
Et moi je me crois apparaоtre
Dans ses courtes mйmoires le matin.

La rue nous semblait si йtroite,
Peuplйe par les mots des chansons.
Marchant par la route pas toute droite,
L’йtй a quittй nos maisons.

N’arrйte pas le vol de ton вme,
Le temps ne l’avait pas touchй.
Le Dieu dans ce monde nous acclame,
Nous offre ses mystиres cachйs.

Mes chers, doux amis de l’enfance,
Mes vieilles copines et mes filles!
Malgrй vos affaires et absences
Je sents que nous sommes une famille.

Les uns m’accompagnent en voyages,
Les autres boivent et pкchent avec moi.
Amie, amoureux d’une image,
J’embrasse tes йpaules faites de soie.

Le temps, tout а fait, nous rйssemble
Chacun suit la route de sa vie.
Jamais nous serons pas ensemble
Mais nous sommes toujours rйunis.

А мы с тобой в Париже не бывали…

Nous n’avons pas йtй а Paris,
Nous l’avons pas saisi, pas compris,
Et malgrй la beautй des images
Nous n’allons pas partir en voyage.
Nous rкvons tout le temps de Lutиce
En offrant toute notre tendresse
A Vitebsk oщ se trouvent nos richesses,
A cette ville, une promesse des caresses.
Les bateaux qui traversent la riviиre
En avant et surtout en arriиre.
Nous suivons le courant de la rive
De la ville innocente et captive,
Nous trouverons la maison de Shagal
Et ses pas, enchantйs par les dalles,
Qui nous menent jusqu’au bout de la vie
Et nous…

Nous cherchons du soleil dans l’eau froide
Et les vagues nous rapellent la chamade
De la guerre si furieuse et malade -
Les mйmoires emportйs par le vent.
Allons prendre deux fougиrs et du vin !
Cйlйbrons les voyages pas finis!
A Vitebsk -а notre ville de Paris !

Не оставляйте женщину одну.

Ne laissez pas toute seule une femme,
Accusйe dans une crime de sa flamme,
De son rire, de son air insouciante
Qui nous montrent sa douleur insessante.

Elle est seule dans sa courte rйsistance
Qui rejette vos affaires et absences.
Elle a peur des regrets, des tйmoins
Et des ombres qui se cachent dans les coins.

Ne laissez pas toute seule une femme
Qui devient prisonniиre de sa drame,
Poursuivйe par les yeux inquetйes
Qui attrappent sa prйcieuse libertй.

Elle cherchait vos caresses, vos mйnaces
Quand quelqu’un la prenait dans ses bras,
Murmurant les parфles trop sucrйs
Qui semblaient avoir le succes.

Ne cherchez pas les traces invisibles
Pour trouver des pйchйs impossibles.
Pour qu’la doute n’empoisonne votre вme
Ne laissez pas toute seule une femme.


стихиген.


Объявление
сборник стихов, текстов песен популярных российских, украинских и зарубежных исполнителей
Яндекс цитирования